QUE FAIRE ?

La difficulté de la prise en charge de cette souffrance est que la stratégie de prise en compte ne peut être la même s'il s'agit du harcèlement d'une personne seule, ou s'il s'agit d'une gestion managériale sur un groupe de personnes, les situations qui durent depuis plusieurs années et celles qui sont mise en place récemment, ce qui ne veut pas dire qu'il ne faudra pas tenir compte de la souffrance des individus.

Les comportements à adopter, les erreurs à éviter

NE PAS RESTER ISOLER, Éviter le repli sur soi-même (cela permet de régir au plus-tôt)

ESSAYER DE CONSTITUER DES PREUVES, (faire témoigner des collègues dans l'instantané si insulte, garder toutes preuves).

EN PARLER A SON ENTOURAGE PROFESSIONNEL (crée de la solidarité autour de soi) FAMILIAL, AMICAL (ne pas se lancer dans la bagarre tout seul).

NE PAS Répondre AUX PROVOCATIONS, NE PAS Invectiver ( cela se retournera contre-vous)

NE PAS Écrire A SON EMPLOYEUR OU CHEF Hiérarchique DE Manière IMPULSIVE (les écrits restent),

ALLER CONSULTER SON Médecin (n'attendez- pas de ne plus en pouvoir, consulter rapidement)

SAISIR LES INSTANCES Compétentes AU SEIN OU HORS DE L'ENTREPRISE (cela constitue des preuves et fait date)

NE Démissionner PAS SUR UN COUP DE Tête, deux fois sur trois c'est le but recherché, prenez le temps de réfléchir et de prendre conseils, vous êtes sous l'emprise d'une situation et souvent cela vous empêche d'être clairvoyant.

 

CONSTITUER UN DOSSIER

Constituer un dossier au plus vite, permet de clarifier les faits et d'analyser s'il s'agit de difficultés dues à l'organisation du travail, au management ou à des comportements  d'abus de pouvoir entre individuels.

Très souvent le salarié ne prend la mesure de ce qu'il vit que lorsqu'il est très affecté et déjà en arrêt de travail. C'est pour cela qu'il est essentiel de se faire aider au plus tôt et de constituer un dossier.

 Cela permet également de garder une bonne estime de soi en  préparant  sa défense.

Réunir des preuves est très difficile

mais un faisceau d'indices peut permettre devant le Tribunal de se défendre

 

Tenir un carnet de bord : Noter tous les incidents,  si possible jour par jour, les noms des  personnes présentes (expliquer aux collègues qu'ils sont protégés par la loi).

 

Conserver précieusement vos contrats de travail, les avenants,  fiche de poste, bulletin de salaire...

Il faut avoir des échanges de courrier avec l'employeur mais attention faites vous aider car cela peut avoir des conséquences sur le plan juridique. (Voir modèle de lettre ci-après)

Garder trace des notes de services, des courriels de la messagerie,

Modèle  de LETTRE

Pour signifier à l'employeur ou à l'instance dirigeante.

On n'écrit pas à son chef hiérarchique, s'il est le harceleur, on écrit à celui ou à celle qui est responsable devant la loi.

M. ou Mme Nom Prénom                                      Date..

Emploi Occupé ou service                                     Monsieur le ..........

 

Monsieur le .........

 

Je travaille dans votre entreprise en qualité de ....... depuis le .......

Or, depuis quelques semaines (ou quelques mois) je déplore une nette dégradation de mes conditions de travail. En effet en date du ....

il s'est produit les faits suivants:................................

(Expliquez clairement et précisément les faits ou les réflexions dont vous vous estimez victime).

Ne comprenant pas les raisons de tels agissements ou d'un tel comportement à mon encontre, je vous demande de tout mettre en oeuvre afin de faire cesser le trouble, tant dans mon intérêt que dans celui de l'entreprise,(ou,  je souhaite que vous interveniez afin de rétablir des relations normales entre monsieur ou madame.... et moi-même.)

En espérant que vous donnerez suite à ma demande, je vous prie d'agréer, monsieur le Directeur l'expression de mes sentiments distingués.

 

Modèle de témoignage

A écrire entièrement à la main par le témoin.

Joindre au témoignage une photocopie recto-verso

de la carte d'identité

Je soussigné, Nom.............................Prénom, né(e) le .................

à .........département...................Pays...........................................

Profession....................................................................................

domicilié à ....................................................................................

déclare:

 - avoir constaté............................................................................

 - avoir entendu ............................................................................

 - avoir assisté à...........................................................................

 - avoir été présent lorsque.............................................................

Description des faits, des propos, avec les noms et les dates si possible.

Ne jamais parler pour un autre salarié, ou indiquer son nom.

Rester précis et concis .

A noter:

Je ne suis ni parent, ni allié(e), ni employé(e) de

M. ou Mme........

 

Pour servir et valoir ce que de droit;

je suis informé(e) qu'une fausse déclaration de ma part pourrait donner lieu à des sanctions pénales (art 434-13 et 4734-14 du NCP).

 

A............, le ...............

Signature du témoin

 


Retour page d'accueil

Copyright © ACHM, 2004-2006