PUBLIC/PRIVE

Tous les secteurs d'activés sont concernés,

Le secteur Public comme le secteur privé

Toutes les enquêtes démontrent  que le secteur public et privé sont à égalité en ce qui concerne le harcèlement au travail

Dans le Privé : C'est dans la grande distribution, le commerce et le secteur tertiaire où l'on dénombre le plus grand nombre de cas de harcèlement.

Le harcèlement apparaît également dans les entreprises en voie de délocalisation. Plusieurs mois, voire plusieurs années, avant l'annonce de la restructuration de l'entreprise.

 

Dans le secteur Public : Toutes les fonctions publiques sont concernées.

-  Fonction publique d'état : Enseignement (le rapport du médiateur de l'éducation nationale de 2004 dénonce le développement du phénomène et la tendance des responsables de gestion "à nier l'existence du harcèlement"). La police (le harcèlement est un tabou, pourtant les témoignages sont sans appel), l'armée, etc...

-  Fonction publique territoriale : De très nombreux cas sont à déplorer dans les mairies mais également dans la fonction publique hospitalière, départementale ou régionale.

 

Dans les grandes entreprises en proie à la privatisation (Ex : France Télécom, La Poste, EDF etc...)

IL PREND DES FORMES Différentes D'UN SECTEUR A L'AUTRE

dans le secteur privé   

Il est plus brutal, plus intense sa durée est plus courte.  

En moyenne la durée de résistance est  de trois ans. Il se solde très souvent par le départ volontaire  du salarié.

  Dans la grande distribution : Le management est impitoyable, la culture d’entreprise va de la manipulation à l’endoctrinement. Le moindre faux pas, la moindre contre-performance ou défaillance et c’est la rétrogradation dans les tâches à accomplir en guise de punition.

Dans les PME : Il existe comme ailleurs, surtout s’il n’y a pas d’instances salariales. C’est également dans ces entreprises qu’il est le plus ostensible, entraînant très rapidement une dégradation  des conditions de travail. Le but étant de se débarrasser le plus vite possible du salarié au moindre coût.

DANS LE SECTEUR PUBLIC

 Dans ce secteur le harcèlement est beaucoup plus insidieux et peut durer des années.

Les agents ne pouvant être licenciés que pour faute grave, le harcèlement est souvent la conséquence d’abus de pouvoir hiérarchique et de dysfonctionnement  organisationnel.

L’administration laisse dégénérer des situations qui n’auraient pu être que de l’incompatibilité d’humeur entre deux agents (subordination hiérarchique ou pas) ou qui auraient pu être régler dans le cadre de médiation entre personnes ayant en commun les valeurs de la chose publique.

 Les moyens employés : le blocage de la note d’évaluation, refus de mutation,  inégalités de traitements, sanctions déguisées et surtout la placardisation.

Cette situation est vécue très difficilement par l’agent, car il est aux yeux de tous celui dont on ne veut plus, qui ne sert à rien. De plus, on lui a très souvent enlevé toutes les missions qui étaient les siennes, l’isolement est permanent.

 Certains peuvent être dans des conditions de travail inacceptable sur le plan matériel, le placard devient alors un mitard.

 


Retour page d'accueil

Copyright © ACHM, 2004-2006